TÉLÉCHARGER APSAD R1 GRATUIT

RTDB 1, 2, 3, 4 HHS 1, 2, 3, 4 Valeurs dépendant du mode et de la hauteur de stockage mais identiques pour les 3 référentiels La densité et la surface impliquée permettent de définir les sources d'eau nécessaires à l'alimentation du système pour une estimation rapide de la source d'eau principale à partir de la connaissance de la densité et de la surface impliquée, se reporter au paragraphe relatif aux sources d'eau. La protection doit être adaptée aux risques présentés par chaque local et l'on peut même réaliser deux protections différentes dans le même local moyennant des mesures spécifiques. Il existe des installations centenaires en service. Cette longévité implique une série d'opérations d'entretien, de vérification et d'adaptation pour garantir toujours la même efficacité. La règle APSAD R1 prévoit une remise en conformité du système tous les 30 ans et des entretiens approfondis tous les 3 ans.

Nom:apsad r1
Format:Fichier D’archive
Système d’exploitation:Windows, Mac, Android, iOS
Licence:Usage Personnel Seulement
Taille:16.64 MBytes



Il prend en compte aussi les évolutions apportées à la norme en juillet et au référentiel APSAD R1 additif de janvier depuis leur parution. Il n a pas vocation à identifier exhaustivement les différences entre les deux documents mais à lister les principales exigences de la norme qui ne sont pas prises en compte lors de l application du référentiel APSAD R1 seul.

Ce guide est à destination des différentes parties qui pourront alors apprécier les différences par rapport à la norme qui pourraient être identifiées par les concepteurs et installateurs sprinkleurs lors de l application conjointe du référentiel APSAD R1 dans les établissements recevant du public ERP.

Il est rappelé que l article MS 25 4 du règlement de sécurité contre les risques d incendie et de panique dans les établissements recevant du publique appelé par la suite règlement ERP appelle la conformité à la norme française homologuée NF EN Le de la norme appelle à lister et à motiver les éventuels écarts par rapport à cette norme.

Dans le cas particulier des ERP, ces écarts doivent donc être validés par l autorité compétente qui est la commission consultative départementale de sécurité et d accessibilité.

Ces écarts doivent être intégrés au dossier technique qui doit pouvoir être fourni à la commission de sécurité avant les travaux, au titre de l article GE 2 2 du règlement de sécurité. Toutefois, il convient de préciser que ce guide ne peut être utilisé que dans le cadre d une application conjointe avec le référentiel APSAD R1.

En effet, les arguments présentés s appuient sur les exigences et règles de l art énoncées dans le référentiel APSAD R1 qui correspondent à la conception et à la réalisation par une entreprise certifiée APSAD mais aussi aux contrôles réalisés par CNPP dans le cadre du processus APSAD N1, aux opérations de maintenance et aux contrôles périodiques qui viennent compléter et préciser l application des seules exigences règlementaires.

Par ailleurs, le référentiel APSAD R1 développe de nombreuses configurations et protections spéciales, en faisant appel aux derniers retours d expérience européens et internationaux. Il est rappelé que ces protections spéciales doivent être appliquées avec l ensemble des exigences associées. CNPP Éditions. Page 2 3 De plus, pour certaines protections particulières, des différences significatives sont identifiées.

Il convient de se reporter aux chapitres concernés pour plus de détails : les sprinkleurs CMSA EN : juillet ; les sprinkleurs ESFR EN : juillet ; les protections de boitiers aérosols et leurs protections en rack ; les protections de liquides inflammables et combustibles, en contenants métalliques ; les protections de palettes vides. Le tableau de synthèse en fin de document a pour objectif de résumer les exigences de la norme applicables ou non au site, appliquées ou non et conformes ou non au référentiel APSAD R1.

Les cas présentés sont des exemples représentatifs parmi les plus fréquemment rencontrés mais sont à adapter à chaque site.

Les textes en orange font référence à la norme EN , édition Les textes en violet font référence à la norme EN , édition Les textes en italique sont des extraits. Risques des surfaces de vente et distance libre 5 2. Limitation du risque avec les résilles 6 3. Choix des sprinkleurs 8 4. Implantation des sprinkleurs en toiture 9 5. Espacement entre supports Protection en réseaux intermédiaires dans les racks Type de sources d eau Calibrage des pompes Calcul du volume utile de la réserve d eau Utilisation de l eau de ville pour la réserve de capacité limitée Canalisation d aspiration de pompe Raccordement de RIA sur une source d eau sprinkleurs Raccordement poteaux incendie sur source d eau sprinkleurs Pièces de rechange du moteur diesel Calculs hydrauliques Poste antigel Systèmes déluge Découpage en zone By-pass des postes de contrôle Gong hydraulique des postes de contrôle Postes sous air et réponse rapide PV d essai de pression des postes sous air Report en alarme des vannes secondaires Tableau d alarme hors du local source Essais, contrôles, maintenance ESFR, CMSA 44 Tableau de synthèse 44 CNPP Éditions.

Page 4 5 1. Risques des surfaces de vente et distance libre Protection sous plafond ou sous toiture uniquement Lorsque les hauteurs de stockage dépassent ces limites ou lorsque la distance entre le plan supérieur de stockage et le toit ou le plafond dépasse 4 m, des niveaux intermédiaires de sprinkleurs installés dans les racks doivent être prévus conformément à ci-après.

Dans le référentiel APSAD R1, on définit la distance libre d une seule façon : c est la distance entre le niveau haut de stockage admissible et le déflecteur des sprinkleurs. Dans la norme, seule la phrase ci-dessus fait référence à une distance libre définie entre le plafond et le haut du stockage. Les notes 1 et 2 de ce même chapitre ainsi que la note 1 du tableau 4 et le définissent bien la distance libre par rapport aux sprinkleurs.

En effet, cela permet d uniformiser la définition de distance libre, notamment par rapport au minimum à respecter. Elle ne prévoit pas de classification intermédiaire. Cela a notamment une influence sur les distances libres minimales de 0,6 m acceptées dans cette configuration avec le référentiel APSAD R1.

Et cette classification autorise l absence de réseaux intermédiaires en surface de vente même pour des distances libres supérieures à 4 m, pour ces faibles hauteurs de stockage, dans la limite de bâtiments de hauteur inférieure à 12 m. Mais il n est toujours pas prévu de risque HHP 2 et HHP 3, avec les hauteurs de stockage associées, pour le risque particulier des surfaces de vente. Page 5 6 2. Limitation du risque avec les résilles Plafonds suspendus ajourés Des plafonds suspendus ajourés, c'est-à-dire avec une construction à cellules ouvertes régulières, peuvent être utilisés sous des installations de sprinkleurs pour LH et OH lorsque toutes les conditions suivantes sont satisfaites : [ ] - il n'y a pas de zones de stockage au-dessous du plafond.

Dans la norme, les centres commerciaux sont classés en OH 3 minimum. De plus ce paragraphe interdit les zones de stockage sous résille. Cela a normalement pour effet d interdire l utilisation de résille dans les centres commerciaux, sauf exception.

La pose de résille a un impact sur les arrosages des sprinkleurs en coupant les courbes de diffusion et ainsi en limite leur portée. C est pourquoi, des dispositions spécifiques d implantation sont nécessaires. Il est important de préciser que dans le référentiel APSAD R1, on dissocie le risque lié à la conception de l installation sprinkleurs, qui détermine la densité et la surface impliquée, du risque réel de l activité ou du stockage.

Ainsi, le référentiel APSAD R1 précise que la pose de résille n entraîne pas la diminution du dimensionnement de l installation sprinkleur mais la limitation du niveau de risque réel en dessous. Ainsi, dans le référentiel APSAD R1, la pose de résille, dans une boutique par exemple, ne remet pas en cause le dimensionnement de l installation sprinkleur initiale mais oblige la boutique à respecter une hauteur de stockage de 2,2 m, ce qui est le cas dans la grande majorité des boutiques.

Les arrières boutiques avec des stockages plus importants devront être traitées avec des dimensionnements plus importants, la résille devra donc être exclue. Il a aussi été précisé dans le référentiel APSAD R1, qu en cas de protection en deux nappes au-dessus et en dessous de la résille , ces deux nappes n ont pas à être cumulées. Généralement, les gaz chauds vont être refroidis par la première nappe déclenchée et cela rendra difficile le déclenchement des deux nappes.

De plus, dans le cas de sprinkleurs déclenchés l un au-dessus de l autre, les débits d arrosage se cumulent. Page 6 7 Par ailleurs, le référentiel APSAD R1 interdit le raccordement de deux nappes sur les mêmes antennes, ce qui permet hydrauliquement de pouvoir alimenter deux nappes, tant que le nombre de sprinkleurs déclenchés total n excède pas la surface impliquée. Page 7 8 3. Choix des sprinkleurs F. Un défaut de traduction a été corrigé dans la norme NF EN , 2 e tirage novembre Les sprinkleurs à réponse rapide ne sont requis que pour des applications limitées, comme des boutiques de faibles surfaces.

Norme F. Cela permet notamment la mise en place ultérieure de réseaux intermédiaires, sans remplacement des sprinkleurs sous toiture, ou d augmenter la température de tarage pour certains risques spéciaux. En effet, dans le référentiel APSAD R1, les sprinkleurs en toiture au-dessus des réseaux intermédiaires doivent être au minimum tarés à 93 C afin de déclencher après les sprinkleurs des réseaux intermédiaires, tarés à 68 C, afin de ne pas remettre en cause leur déclenchement.

De plus, pour certains risques spéciaux, il est nécessaire que la température des sprinkleurs en toiture soit augmentée afin de ne pas déclencher un nombre de sprinkleurs au-delà de la surface impliquée prévue. Le choix des températures des sprinkleurs ne se fait donc pas seulement en fonction de la température d ambiance. Page 8 9 4. Implantation des sprinkleurs en toiture La distance maximale entre les murs et cloisons et les sprinkleurs doit correspondre à la plus petite des valeurs appropriées suivantes : - 2,0 m pour une disposition standard ; - 2,3 m pour une disposition en quinconce ; - 1,5 m lorsque le plafond ou le toit est à poutres apparentes ou lorsque les chevrons sont apparents ; - 1,5 m de la face ouverte des bâtiments à face ouverte ; - 1,5 m aux endroits où les murs extérieurs sont construits dans des matériaux combustibles ; - 1,5 m aux endroits où les murs extérieurs sont en métal, avec ou sans revêtement combustible ou matériaux isolants ; - la moitié de la distance maximale indiquée dans les Tableaux 19 et En effet, il est préférable de disposer les sprinkleurs de manière uniforme pour faciliter les dimensionnements hydrauliques.

Par contre, le référentiel APSAD R1 traite le cas particulier des panneaux sandwichs combustibles, qui est plus importante en terme de risque, à la fois pour le dimensionnement sprinkleur du fait de l ajout de charge combustible, mais aussi du fait de la nécessité de contenir le départ de feu à ses débuts pour ne pas remettre en cause la stabilité des structures et plafonds, afin de permettre l intervention des services de secours.

Page 9 10 Les sprinkleurs doivent être installés de telle sorte que leurs déflecteurs soient parallèles à la pente du toit ou du plafond. Lorsque la pente est supérieure à 30 par rapport au plan horizontal, une rangée de sprinkleurs doit être fixée au sommet du faîtage ou à une distance radiale maximale de 0,75 m du faîtage. En effet, modifier l orientation des sprinkleurs décale la zone d arrosage. De plus, la pente est faible et ne constitue pas un obstacle à la diffusion de l eau La distance entre le bord d'un dôme et les sprinkleurs les plus proches ne doit pas être supérieure à 1,5 m Les lucarnes d'un volume supérieur à 1 m 3, mesuré au-dessus du niveau normal du plafond, doivent être protégées par des sprinkleurs à moins que la distance entre le niveau normal du plafond et le sommet de la lucarne ne dépasse pas 0,3 m ou que le châssis soit affleurant et que la vitre soit de niveau avec le toit ou le plafond.

Lorsque les sprinkleurs traditionnels sont implantés de façon conforme de part et d autre des exutoires ou puits de lumière de longueur inférieure à 10 m, le référentiel APSAD R1 ne considère pas la nécessité de protéger à l intérieur. En effet, le déclenchement des sprinkleurs n est pas remis en cause, du fait de la présence de plafond au-dessus des sprinkleurs et de leur maillage.

Lorsque les sprinkleurs ne sont pas situés de part et d autre, mais sous les exutoires ou puits de lumière, il est considéré que le déclenchement des sprinkleurs peut être perturbé du fait de la distance excessive des sprinkleurs par rapport au haut de l exutoire ou puits de lumière. Donc, dans le cas où les sprinkleurs de la toiture, sans prise en compte des sprinkleurs dans les exutoires ou puits de lumière, suffisent à arroser toute la surface de sol, aucune contrainte sur la position des sprinkleurs par rapport aux exutoires ou puits de CNPP Éditions.

Page 10 11 lumière n est requise. Les sprinkleurs complémentaires ne sont alors pas pris en compte dans la surface impliquée. Dans le cas contraire où les sprinkleurs dans les exutoires ou puits de lumière participent à l arrosage du sol, la distance au bord de l exutoire est alors limitée au demi-pas maximal admissible en fonction du risque protégé. Les sprinkleurs dans les exutoires ou puits de lumière sont alors pris en compte dans la surface impliquée Poutres et obstacles similaires Les sprinkleurs doivent être placés directement au-dessus des poutres ou solives dont la largeur est inférieure à 0,2 m, à une distance verticale d'au moins 0,15 m.

Dans le référentiel APSAD R1, l implantation des sprinkleurs au-dessus des poutres de faibles largeurs n est pas une obligation, mais une des possibilités. En effet, il est considéré que plus le sprinkleur est éloigné de l obstacle, moins l obstacle créé de zone d ombre d arrosage. Les sprinkleurs sont alors à positionner à une distance par rapport à l obstacle de trois fois la largeur de l obstacle.

Il en résulte que dans le cas de sprinkleurs directement au-dessus d une poutre de mm, les sprinkleurs devraient être positionnés à mm au-dessus de la poutre, ce qui est plus contraignant que la norme Poutres et travées Lorsque des travées étroites sont formées entre des poutres dont la distance entraxe n'est pas supérieure à 1,5 m, les règles d'espacement suivantes doivent être utilisées : - une rangée de sprinkleurs doit être installée au centre d'une travée sur 3, avec une autre rangée située sous l'axe de la poutre séparant les deux travées non protégées voir figures 11 et En effet, cela correspond à la mise en place de sprinkleurs détectant précocement mais n arrosant que des surfaces tronquées, et des sprinkleurs arrosant des surfaces normales mais détectant mal le départ de feu du fait de leur distance à la toiture.

Dans le référentiel APSAD R1, il a été préféré de conserver quelques exceptions à l implantation normale des sprinkleurs, notamment en cas de toiture incombustible et de constitution d alvéoles étanches Fermes La traduction de la norme est incomplète puisque ce sont les fermes à treillis qui sont visées par ce chapitre. Page 11 12 Il a été ajouté à cette illustration les contraintes qui doivent être respectées en parallèle : éloignement du sprinkleur lorsque ce dernier est au-dessus des fermes, afin qu aucun élément de cette ferme ne représente un obstacle significatif à l arrosage ; distance du sprinkleur à la toiture qui doit être respectée.

Page 12 13 5. Lorsque des assemblages mécaniques de canalisations sont utilisés : - il doit y avoir au moins un support à moins de 1 m de chaque assemblage ; - il doit y avoir au moins un support sur chaque tronçon de canalisation. La distance entre un sprinkleur terminal et un support ne doit pas être supérieure à : - 0,9 m pour des canalisations de 25 mm de diamètre ; - 1,2 m pour des canalisations d'un diamètre supérieur à 25 mm.

La distance entre un sprinkleur debout et un support ne doit pas être inférieure à 0,15 m. Les canalisations verticales doivent être munies de supports supplémentaires dans les cas suivants : - canalisations de plus de 2 m de long ; - canalisations de plus de 1 m de long alimentant chacune un seul sprinkleur. Les canalisations suivantes n'ont pas besoin d'être supportées séparément, sauf si elles se situent à un niveau bas ou à un autre endroit exposé aux chocs mécaniques : - bras de canalisation horizontaux de moins de 0,45 m de long ; - colonnes descendantes ou montantes de moins de 0,6 m de long alimentant des sprinkleurs individuels.

L exigence historique de deux supports par tronçon de canalisation à partir du DN 80 a été conservée. En effet, la position des supports étant liée à la position des éléments de charpente, cela obligerait à multiplier le nombre de supports ou réduire la longueur des canalisations ce qui multiplie le nombre de raccords et donc la probabilité de fuite. Si l utilité de cette exigence est la limitation des efforts sur les raccords lors de la mise en route du système, le référentiel APSAD R1 attache plus d importance à la mise en place de points fixes tous les 20 m de collecteur.

Page 13 14 6. Protection en réseaux intermédiaires dans les racks Position horizontale des sprinkleurs aux niveaux intermédiaires Dans le cas de marchandises des catégories III ou IV, les sprinkleurs doivent être installés dans l'espace longitudinal au niveau de l'intersection avec chaque espace transversal voir figure La mise en place de sprinkleurs entre chaque palette oblige souvent à une distance entre sprinkleurs de l ordre de 0,85 m pour le format des palettes Europe, au lieu des 1,9 m maximum habituels en APSAD R1.

Cette exigence n a donc pas été prise en compte dans le référentiel APSAD R Distance verticale maximale entre des sprinkleurs à des niveaux intermédiaires La distance verticale entre le plancher et le niveau intermédiaire le plus bas et la distance entre deux niveaux ne doivent pas être supérieurs à 3,50 m ou deux étages, selon la valeur la plus faible, comme indiqué aux figures 13 et Un niveau intermédiaire doit être installé audessus du niveau de stockage le plus élevé, excepté lorsque tous les sprinkleurs sous plafond ou sous toiture sont situés à moins de 4 m au-dessus de la partie supérieure du stockage.

Le niveau le plus élevé de sprinkleurs intermédiaires ne doit en aucun cas être installé à plus d'un étage au-dessous de la partie supérieure du stockage Sprinkleurs intermédiaires pour HHS installés sous des étagères pleines ou ajourées dans des racks ST 5 et ST 6 Lorsque des sprinkleurs intermédiaires sont requis, ils doivent être installés au-dessus de chaque étagère y compris l'étagère la plus haute si les sprinkleurs sous toiture ou sous plafond sont situés à plus de 4 m au-dessus des marchandises ou si l'accès de l'eau aux marchandises est limité et positionnés comme indiqué au tableau 21 et à la figure La distance verticale entre les rangées ne doit pas dépasser 3,5 m.

Page 14 15 L objectif du positionnement des réseaux intermédiaires est de limiter la charge calorifique protégée par chaque niveau de sprinkleurs. Dans le référentiel APSAD R1, la contrainte sur le nombre d étages entre réseaux intermédiaires et au-dessus du dernier niveau intermédiaire n est pas retenue.

En effet, plus de deux étages de charges de faibles hauteur n a pas d incidence sur la charge calorifique entre deux niveaux de réseaux intermédiaires. Cela permet notamment le stockage de cartons sur étagères ajourées en partie basse des racks pour le picking. Page 15 16 7.

TÉLÉCHARGER HDHACKER PORTABLE GRATUITEMENT

Référentiel APSAD R1 : Extinction automatique à eau de type sprinkleur : règle d'installation

.

TÉLÉCHARGER VENETIAN SNARES DISCOGRAPHY GRATUITEMENT

Actualités

.

TÉLÉCHARGER MP3 TARAB GHARNATI GRATUITEMENT

Referentiel apsad r1 - extinction automatique a eau type sprinkleur

.

Similaire